L'assurance perte d'exploitation

L'assurance perte d'exploitation permet à l’entreprise de surmonter les difficultés financières qui font suite à un sinistre.

La baisse d’activité suite à un sinistre


Lorsque une entreprise subit un sinistre, elle obtient le remboursement des biens détruits par son assurance multirisques, ou par l’assurance du responsable lorsqu’il y en a un. Mais la diminution de son chiffre d'affaires causée par l'interruption ou la réduction de son activité n'est pas prise en compte. Restent également à sa charge les frais engagés pour limiter les conséquences du sinistre, comme par exemple la location de matériel ou de locaux, une installation provisoire, des frais de publicité pour retrouver une clientèle, etc. Après un incendie par exemple, l’entreprise peut être amenée à réduire ou même cesser son activité et la durée de la reconstruction, de la réinstallation et de la reprise d'une production normale peuvent être très longs. Cela engendre une baisse ou une disparition du chiffre d'affaires et il devient très difficile pour le chef d'entreprise de faire face aux charges qui continuent à courir, notamment les fais de personnel. Or, garder le personnel formé est indispensable pour redémarrer dés que possible.

 

Replacer l’entreprise dans l’état où elle se trouvait


L'assurance des pertes d'exploitation vise à « replacer » l'entreprise dans la situation qui aurait été la sienne si le sinistre n'avait pas eu lieu. Cela se fait par le versement d'une indemnité. Ce risque est estimé par l’assureur à partir des documents comptables des années passées et du budget prévisionnel de l’année en cours. Prenons un exemple : vous ouvrez un pizzeria, un incendie prend naissance la nuit dans la cuisine, du fait d’un four défectueux et détruit entièrement le restaurant le 1er décembre 2010. Vous refaites la pizzeria et vous ouvrez à nouveau en juin 2011, votre restaurant a donc été fermé pendant six mois. Votre chiffre d’affaires en 2011 s’élève à 20 000 euros, contre un chiffre prévu de 60 000 euros, soit une perte de 40 000 euros. Votre marge brute étant de 65%, vous avez perdu 26 000 euros. Cette somme vous sera versée par votre assureur pertes d’exploitation à titre d’indemnité. Les assureurs proposent, généralement en option, des garanties supplémentaires comme par exemple la location d’un commerce ou d’un bureau pour exploiter l’entreprise pendant les travaux, un budget pour faire de la publicité destiné à ramener la clientèle perdue pendant l’interruption, etc. Il ne faut pas négliger ce dernier point, car la perte de la clientèle est un dommage important que subit une entreprise qui reste fermée longtemps. Précisons que vous choisissez la durée de la garantie durant laquelle l’assurance contribue au renflouement de la perte de la marge brute. Il est conseillé de prendre une durée suffisamment longue (au moins 18 mois), compte-tenu du temps de reconstruction après un sinistre.

COMMENTAIRES DES INTERNAUTES

0
AJOUTER UN COMMENTAIRE