Découvrez les assurances qui sont essentielles à tous les commerçants d'habillement et accessoires

Classement des prestations selon mes besoins

TRÈS UTILE
UTILE
OPTIONNEL

Bon à savoir

Les principaux risques sont :

1/ Les risques liés au local : incendie, inondation, dégât des eaux, vol, etc. Le commerçant doit se protéger avec une assurance multirisques professionnelle. Il a également intérêt à prendre une « assurance pertes d’exploitation » pour compenser le manque à gagner dans l’hypothèse où son local est détruit.

2/ S’il y a des salariés, le risque de créer des dommages à des tiers est multiplié. Il est nécessaire de souscrire une assurance de « responsabilité civile exploitation ».

3/ Pour les artisans, il est prudent de prendre une assurance « produits livrés ».

Attention si vous stockez de la marchandise ou du matériel à même le sol dans cave ou garage – les produits doivent être impérativement placés à 10 cm de la surface d’appui- en cas de non-respect, la garantie Dégâts des eaux sera réduite ou non acquise.

Attention il s’agit d’un risque SENSIBLE EN VOL. Vérifier les moyens de protection demandés par l’assureur.

Attention à la provenance des produits (prévenir l’assureur si les produits sont achetés hors CE).

Penser à garder les factures qui vous seront réclamés en cas de sinistre.

Si vente de cuirs, penser à regarder les capitaux souscrits (souvent limitation à 15 % du contenu professionnel).

Bien penser à déclarer toutes les activités mise en œuvre et au fur et à mesure du développement de celles-ci de tenir informé l’assureur.

En cas de dégâts des eaux, si vous stockez de la marchandise ou du matériel à même le sol dans une cave ou garage – les produits doivent être impérativement placés à 10 cm de la surface d’appui – en cas de non respect, la garantie Dégâts des eaux sera réduite ou non acquise.

Penser à souscrire une Protection Juridique de préférence auprès d’une compagnie d’assurance différente de celles garantissant vos risques directs.

COMMENTAIRES DES INTERNAUTES

0
AJOUTER UN COMMENTAIRE